CAPPELLE Industries Graphiques > Infos techniques > Techniques > Lexique des Industries Graphiques

Lexique des Industries Graphiques

Astuce : Faites CTRL+F (Pomme+F) et tapez votre mot clé pour accéder directement à votre recherche, où cliquez sur la lettre de votre choix ci-dessous.

A-B-C-D-E-F-G-H-I-L-M-P-S-T-U-X

A

Accréditation COFRAC :
Les prestations délivrées sous accréditation COFRAC font l’objet d’évaluations régulières par le Comité Français d’Accréditation, seul organisme national habilité à certifier la compétence des laboratoires de métrologie.
Elles garantissent : les raccordements au SI (Système International), la conformité des prestations avec les documents normatifs et des dispositions techniques telles qu’établies dans l’annexe technique d’accréditation, la conformité du système de management de la Qualité avec le référentiel ISO 17025.

AVT :

Augmentation de la Valeur Tonale, appelée aussi engraissement du point de trame.
Il a deux origines : optique (inévitable) et mécanique (le transfert d'encre par pression tend à étaler l'encre).

B

Balise ICC :
Profil ICC attaché à une image.

Blanchet :
Le blanchet est la forme imprimante qui transfert l'image sur le papier. Il se monte sur le cylindre d'impression en le cylindre porte plaque et le cylindre de contre-pression.

C

Calibration : 
Ensemble des réglages des paramètres d’un procédé, matériel ou logiciel, pour obtenir un résultat cible, de référence . (voir les notions proches : compensation, linéarisation)

Color rendering index (CRI ou IRC) :
Index de Rendu des Couleurs d ’une source lumineuse.
Il est défini suite à la soumission de la lecture d'une charte de couleur par un spectrophotomètre dont l'illuminant est changé par celui voulant être testé. Plus le pourcentage de patches couleur ont un DeltaE proche de l'illuminant de référence (D50) plus l'illuminant aura sous une source lumineuse donnée. Plus un CRI est bas, moins les nuances de couleurs sont visibles (Ex : une lampe de tunnel orange).

Contraste relatif :
C’est le rapport entre les densités à l’aplat et au 50%. Il caractérise le compromis entre la densité d'aplat maximale et l'élargissement minimal. Plus cette valeur est élevée, meilleur est le contraste relatif.
Cette caractéristique permet de déterminer dans quelle plage de tolérance d’aplat il est convenable d'imrpimer.

Couleur :
Le phénomène appelé « couleur » résulte de la combinaison de trois facteurs :
- La lumière, définie comme étant un faisceau d’ondes électromagnétiques particulières;
- Les objets, exposés à ces ondes, qui en réfléchissent certaines et en absorbent d’autres;
- L’œil et le cerveau humains, connectés entre eux par le nerf optique, qui interprètent les ondes réfléchies par les objets et nous donnent la sensation de couleur.

Le vocabulaire utilisé pour décrire une couleur peut être regroupé en 3 grandes catégories :
- La tonalité chromatique (rouges, verts, jaunes, bleus,…)
- La clarté (pâles,claires, foncées)
- La saturation (vives, ternes, grises)

La caractéristique unique d’une couleur est sa courbe spectrale, mesurée par un spectrophotomètre :
pour chaque longueur d'onde, elle donne le % d’énergie réfléchie par rapport à l'énergie incidente.
C’est donc la capacité de la matière à absorber et diffuser certaines longueurs d'onde de la lumière blanche incidente.

Compensation (Courbe de) :
Calcul d’ ajustement de l’engraissement naturel et inhérent à la presse (voir AVT) vers un engraissement cible normé.
L’engraissement normé est défini comme celui de la moyenne des presses actuelles sur les papiers actuels
Ex :
%fichier  => courbe    => Résultat imprimé
40%    =>   (aucune)     => 61%  imprimé brut
40%    => Compensation   => 54%  imprimé compensé (conformément à la cible  ISO)  

Conductivité :
Capacité d’un liquide à conduire courant éléctrique, exprimée en µSm.
Plus une eau est polluée (minéraux, peluche résidus…), plus sa conductivité augmente.

CTP :
Computer to plate. Plaque directe. Procédé, qui en impression offset, permet de fabriquer la plaque numériquement, sans passer par les films.

D

Delta E :
Différence entre 2 couleurs, calculé à partir de leurs L*a*b* selon la formule suivante :

tl_files/cappelle/infotechnique/Delta_E.png


Delta H :
Différence de teinte (H pour Hue) entre 2 couleurs dans le référentiel L*a*b*, calculé selon la
formule suivante :

tl_files/cappelle/infotechnique/Delta_H.png


Densité humide (DH) :
Paramètre utilisé sous presse afin d’obtenir le Lab (sec) le plus proche possible de la cible ISO.
C’est la mesure immédiate d’une épaisseur d’encre sur un aplat fraîchement imprimé.
Cette valeur est dépendante de l’outil de mesure et du process, il faut donc établir une correspondance entre la DH et le L*a*b* cible de l'ISO.

Densitomètre :
Appareil permettant de mesurer la densité d'encre

D50 :
Désignation de l’illuminant conforme à la norme 3664 : 5000 °K, CRI>90…

Device Link Profile :

« Profil de liaison entre deux dispositifs ». ou « profils de liaison ». Ils ne font pas correspondre l'espace natif du périphérique (RVB ou CMJN) vers le L*a*b*, mais un espace natif directement vers un autre espace natif (CMJN vers CMJN, le plus souvent), car 2 profils ICC sont nécessaires pour faire une conversion colorimétrique (si l’un est manquant un profil par défaut est attribué). 2 avantages :
- préserver certaines valeurs de la conversion : si on convertit un PDF d'un profil vers un autre, on ne souhaite
pas voir le texte Noir 100 décomposé en Noir CMJN
- préserver la finesse des dégradés CMJN lors de la conversion de profil de PDF.

Sur un PDF CMJN, les dégradés sont codés sur 32bits (2564 couleurs). L'espace LAB est codé sur 24 bits (2563 couleurs) . Passer de 32 en 24 bits provoquant des ruptures dans les dégradés CMJN. Seul un profil de liaison
CMJN/CMJN permet la conversion colorimétrique de pages PDF déjà générées, de 32 bits vers 32 bits.

Données client :

Éléments client sous forme de fichier.

E

Éléments client :
Tout élément représentant le contenu, fichier ou non, permettant la réalisation du produit (maquette papier,
fichiers MeP, épreuves chromie, tracé de découpe, fichiers de vernis, modèle imprimé…).Épreuve chromie :
Reproduction du fichier à utiliser pour l’impression en vue d’un accord du client pour le rendu couleur. Analogique
hier (cromalin…), numérique aujourd’hui ( système d’épreuvage calibré type jet d’encre), elle peut aussi être écran (on parle de softproofing).
Signée par le client, il s’agit alors d’une épreuve contractuelle .

Épreuve chromie certifiée :
Épreuve avec gamme mesurée au spectrophotomètre et conforme aux exigences d’un référentiel. Une épreuve peut être certifiée ISO, UGRA, FOGRA …

Étalonnage :
Ensemble des opérations établissant, dans des conditions spécifiées, la relation entre les valeurs indiquées par un appareil de mesure et les valeurs connues correspondantes d’une valeur mesurée.

F

Fogra (Forschung im Graphischen Gewerbe) :
Organisme de recherche et de standardisation allemand, créé en 1951. A ce titre, il participe à l’élaboration des normes et procède à la certification des entreprises.

G

Gamut :
Ensemble des couleurs reproductibles d’un périphérique donné, il est défini par un profil ICC.

H

Hygrométrie :
Quantité d’humidité dans l’air ambiant, exprimée en pourcentage.

I

ICC :
L' International Color Consortium (Comité International de la Couleur ) est une association d’industriels pour créer un système universel de gestion des couleurs fonctionnant quels que soient : la technologie du périphérique , le système d'exploitation et le logiciel utilisés.

ICC (profil) :
Fichier (.icc,.icm) décrivant la manière dont un périphérique informatique restitue les couleurs (son gamut) : il convertit les couleurs depuis l’espace colorimétrique source (du périphérique) vers un espace colorimétrique indépendant ( L*a*b* ..) Écran, scanner, appareil photographique numérique ont des profils RVB. Imprimante, traceur , presse offset ont généralement des profils CMJN. Pour être complet, le profil ICC devrait contenir autant de canaux de couleur que de pigments utilisés à l'impression.

Ce que permet un profil ICC :
• optimiser le rendu colorimétrique du péri -phérique.
• calculer et visualiser son gamut .
• simuler le rendu colorimétrique du périphérique sur un autre en vue d'un épreuvage contractuel. Un cas très courant est la simulation d'une presse sur un traceur.
• harmoniser les rendus couleur d'une chaîne graphique :
scanner- écran-traceur -presse.

Illuminant :
Toute source lumineuse. (lampe, néon, led…)

Incertitude :
Paramètre qui caractérise la dispersion des valeurs attribuées à un mesure, à partir des informations utilisées.

Intention de rendu :
Nom donné au profil ICC attaché à un document PDF (ne pas confondre avec balise ICC pour une image)

ISO :
International Organisation for Standardisation

Pour les industries graphiques, les principales normes sont les suivantes :
ISO 2846 : Norme ISO relative aux encres
ISO 3664 : Norme ISO relative aux conditions d’éclairage
ISO 12647-2 : Norme ISO relative à l’impression Offset. Elle engage les autres normes suivantes nécessaires à sa bonne application.
ISO 12646 : Norme ISO affichage des couleurs sur écran calibré
ISO 12647-7 : Norme ISO relative aux cibles d’épreuvage numérique
ISO 13655 : Mesures colorimétriques
ISO 15076 Color Management
ISO 15930 : Norme ISO relative aux échanges de données PDF/X

L

L *a*b * :
Le CIE L *a*b* est un modèle théorique de représentation des couleurs. C’est l’espace colorimétrique utilisé comme  référence.

L* = luminance blanc-noir (0 ->100),
a*= l’axe vert -gris- rouge ( -100 ->0->100)
b*= l’axe bleu -gris- jaune ( -100 ->0->100)

Linéarisation (Courbe de) :
Calcul d’ajustement d’un périphérique intermédiaire (CTP , Flasheuse mais aussi écrans …) vers une cible de sortie
identique à l’entrée.
Ex : 
%fichier => courbe => résultat plaque
40%  => (aucune) => 4 2 % X
40% => linéarisation => 40%   √

Luminance :
Mesure de la quantité de lumière émise ( éclairement ) ramenée à une surface, exprimé en Candela Cd/m².
La luminance est surtout utilisé pour définir la luminosité des écrans.

Lux :
Mesure de la quantité de lumière reçue exprimée en Lx.

M

Métamérisme :
Phénomène où 2 échantillons apparaissent identiques sous une source de lumière et différents sous une autre source. 2 échantillons et 2 sources de lumière sont nécessaires pour parler de métamérisme. Ce phénomène est utilisé sur les bandelettes UGRA pour tester les bonnes conditions d’éclairage.
( Ne pas confondre avec le fait qu’un même échantillon puisse avoir une teinte différente en fonction de la lumière
qui l'éclaire, voir CRI)

Mode de transformation colorimétrique :
Mode relatif ou perceptif. Nom donné à la méthode de calcul utilisé pour la transformation d’un profil ICC à un
autre.

Modèle couleur :
Tout support physique donnant la cible couleur visuelle de l’imprimé à réaliser. Il peut être partiel (échantillons client, nuancier pantone, épreuve chromie partielle, logos…) ou total (imprimé précédent, épreuve chromie).

P

Ph :
Echelle d’acidité d’un liquide, sur une échelle de 0 (Très acide) à 14 (Très basique).
Un Ph neutre est aux alentours de 7 (eau potable…).

PDF/x :
PDF créé suivant des règles définies par la norme ISO 15930 (voir guide PDF/x Ready), qui peuvent être vérifiées via Acrobat ou Pitstop, et compris par la majeure partie des RIP.
Il existe plusieurs versions de normes : PDFX1a, PDFX3, PDFX4
Chaque version spécifie l’espace colorimétrique du fichier, la gestion de la transparence le mode d’attachement des profils ICC et correspondent à l’évolution des RIP et leurs capacité à interpréter des données PDF).

PDF/x+ :
PDF/x dont la qualité, pour aller plus loin, est définie par des critères rassemblés dans le guide de bonnes pratiques du Ghent Work Group, vérifiables par Pitstop (pro ou extrem) seulement .

PSO :
Procédé Standardisé Offset.
Ce procédé standardise l’impression offset quadrichromique. Il s’appuie sur la norme ISO 12647-2 (norme de l’impression offset).
La PSO ne s’applique donc qu’à une impression CMJN, sans vernis, ni pelliculage, ni aucun autre traitement de surface ultérieur. Il est cependant possible d’en tenir compte en créant des paramétrages spécifiques.

S

Softproofing :
Épreuvage écran (voir épreuve chromie).

Spectrophotomètre :
Outil permettant de mesurer une valeur L*a*b*

Spectroplaque :
Outil permettant de mesurer le pourcentage de point présent sur une zone donnée d’une plaque Offset.

T

Température de couleur :
Exprimé en degré Kelvin (°K). Indicateur de la couleur d’émission d’un illuminant donné. Plus une température de couleur est basse, plus elle se rapproche des couleurs chaude (comme les couleurs d’une flamme).
Plus elle est haute, plus la couleur de l’illuminant se rapproche des bleu (flash d’appareil photo).
La couleur de température référence en imprimerie est de 5 000°K.

U

Ugra :
Organisme suisse de recherche et de certification pour les industries graphiques

X

X-rite :
Leader mondial dans les domaines des sciences et des technologies de gestion des couleurs.
Partagez, envoyer...

|