Actualités

L'audit de certification PSO

2010-12-06

L'audit de certification PSO


La certification PSO se déroule en une journée d'audit, pendant laquelle l'entreprise qui veut obtenir la certification doit démontrer qu'elle maitrise les normes, que ses appareils de mesure sont bien calibrés, que les taches tout au long de la chaîne de production sont documentées précisément et que les valeurs cibles sont atteintes dans plusieurs domaines de production.
Cette certification repose d'abord sur un shema d'organisation dans l'entreprise.

Les différentes étapes de travail doivent être décrites selon des consignes précises. De plus, des chapitres sont consacrés à la formation des collaborateurs et aux contrôles effectués lors de l'entrée des matériels.

Ensuite, la prise en charge des données concernant le client de l'entreprise est jugée en réalisant 3 entretiens :
 - Le premier avec un employé de l'entreprise en charge de la vente externe (un commercial)
 - Le deuxième avec un membre du personnel de la "vente interne" (c'est à dire un fabricant)
 - Le troisième avec un professionnel du pré-presse. 

Tous les collaborateurs impliqués doivent savoir comment sont traités les données. 

Puis lors du traitement de ces données, il s'agit de choisir les bonnes illustrations parmi un jeu de fichiers livrés et de les integrer dans la maquette d'une page test à créer.
Il faut ensuite réaliser un PDF d'après les directives du PDFX-ready. Cet exercice doit démontrer que l'entreprise possède les connaissances nécessaires en matière de gestion de la couleur et de traitement de fichiers adaptés au flux de production. 

Ensuite, on contrôle dans l'entreprise si (au moins) un écran Arts Graphiques est installé selon les directives et correctement calibré (selon la norme ISO 12646).
Les huit pages de la VisualPrint Reference (VPR) font l'objet d'un épreuvage numérique. Les gammes de médias Ugra/Fogra sont alors mesurés, et les valeurs doivent être comprises dans les tolérances prescrites.
Lors de la gravure des plaques, on vérifie si le système CTP est correctement calibré et organisé dans le contexte d'un système de gestion de qualité (selon la norme ISO 9000).
L'impression doit être faite en respectant la norme ISO 12647-2. Ce contrôle repose sur une impression à 2000 exemplaires.
Enfin l'ensemble des dispositifs de contrôle de la couleur (illuminant) doivent satisfaire aux exigences de la norme ISO 3664.

 
Certification PSO : Le passage de l'UGRA
Pour plus de renseignements
Partagez, envoyer...

|